Ma piscine reste verte malgré un chlore choc

Les algues vertes envahissent votre piscine et vous avez fait un chlore choc, croyant éclaircir rapidement l’eau de votre piscine. Mais le résultat n’est pas convaincant et la piscine est toujours verte…

Pour quelle raison ? Normalement, après un chlore choc fait dans les règles de l’art, une eau verte redevient claire après 48 heures maximum…

Donc, avant de recommencer un nouveau traitement désinfectant, il faut absolument comprendre la cause du problème.

En effet, plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour réussir un traitement choc. Si l’un de ces paramètres n’est pas correct, le résultat final ne sera pas bon et vous allez gaspiller du temps et dépenser de l’argent pour rien.

Voici les étapes à respecter pour un traitement de choc efficace :

  1. L’état de propreté du bassin
  2. Les paramètres de l’eau : Pour simplifier, le PH de l’eau et le taux de stabilisant de l’eau seront à ajuster avant le traitement
  3. La filtration (état de la filtration et durée de filtration)
  4. Le dosage et la qualité des produits chimiques a utiliser.

En suivant ces étapes, vous devriez rapidement retrouver une eau cristalline, saine et limpide. (48 heures normalement, jusqu’à 72 heures dans les cas graves…). Attention, cependant, de ne pas être en présence d’algue moutarde, qui nécessite un traitement chimique spécifique.

Étape 1 : La propreté du bassin, évacuer le maximum d’algues vertes

Lorsqu’on fait un chlore choc, celui-ci s’attaque à tout ce qui se trouve dans la piscine. Si la piscine est sale, le chlore va s’attaquer aux feuilles et débris et sera moins disponible pour les algues.

Avant de faire un nouveau traitement, dans la mesure du possible, il faut nettoyer la piscine. Bien sur, si votre piscine est très verte, ce ne sera pas facile de tout nettoyer, mais faites au mieux !!

Enlever toutes les feuilles et débris ainsi que le maximum d’algues. L’idéal est de ramasser les grosses feuilles à l’épuisette, puis de passer le balai sur la position vidange, afin d’évacuer l’eau contaminée directement hors de la piscine.

Ensuite passer la brosse aux endroits ou les algues sont collées au parois ou sur le sol.

Vider aussi les skimmers. Le but est d’enlever le maximum de polluants et d’algues afin que le chlore soit le plus efficace possible.

Éviter si possible de mettre votre robot lorsque la piscine est verte car celui-ci va disséminer les algues dans toute la piscine. De plus, il va servir de refuge aux algues, et vous risquez de recontaminer la piscine lorsque que vous vous en servirez.

Étape deux : les paramètres de l’eau à vérifier et corriger

Les deux principaux paramètres à vérifier et à ajuster pour un traitement choc ponctuel sont le pH et le taux de stabilisant. Ensuite vous ajusterez le TAC. (alcalinité de l’eau)

Vous devez utiliser des bandelettes d’analyse qui vous donneront le taux de chlore, le pH, le TAC et le taux de stabilisant (acide isocyanurique).

Le pH (potentiel hydrogène)

Il faut absolument le ramener vers la valeur de 7. (voir notre guide sur le pH). Avec un pH de 8, le chlore n’est efficace qu’à 20%!!

SI vous faites un choc avec un pH de 8, vous êtes assuré de rater votre coup !! Avec un pH de 7, le chlore est efficace à 75%, ce qui change tout.

Si le pH est trop bas, le chlore va se consumer trop rapidement et le taux va diminuer très rapidement.

Donc, un pH 7, en utilisant du pH minus la plupart du temps ou du pH plus si nécessaire.

Si suite à votre chlore choc, le taux de chlore est encore très haut, vous pouvez le rendre efficace en ajustant rapidement votre pH. Cela suffit parfois à éclaircir la piscine.

Le stabilisant

Le stabilisant est un produit qui se trouve dans les galets de chlore. Il a pour fonction d’assurer une rémanence plus longue du chlore, c’est-à-dire qu’il empêche que celui-ci soit détruit trop rapidement.

Le problème du stabilisant est qu’à la différence du chlore, il s’accumule dans l’eau et reste en permanence dans la piscine.

Le taux de stabilisant idéal se situe entre 20 et 40 ppm. Lorsqu’il est trop important, il « stabilise » complétement le chlore au point que celui-ci n’a plus aucune efficacité.

Dans une piscine publique, si le taux de stabilisant est supérieur à 75ppm, la baignade est interdite jusqu’à ce que le problème soit résolu…

En fonction de votre taux de stabilisant, choisissez une chlore choc stabilisé ou non – voir notre guide pour trouver le meilleur chlore choc en fonction de votre situation.

Et le seul moyen de descendre le taux de stabilisant est de vidanger une partie de la piscine !!

Par exemple, si vous constatez un taux de 80ppm, il va falloir vidanger la moitié de la piscine pour redescendre à un taux de 40ppm.

Donc si votre taux de stabilisant s’approche de 75ppm, il faut absolument passer au chlore sans stabilisant pour pouvoir continuer à désinfecter la piscine (Hypochlorite de calcium ou Hypochlorite de sodium).

Troisième étape : La filtration doit être efficace est bien réglée

La filtration d’une piscine assure 80% du traitement de l’eau. Vous avez bien lu : 80%

Si votre problème d’eau verte est récurrent, vous avez surement un problème de filtration.

  • Quel est l’âge de votre sable ?
  • Est-ce que la taille de votre filtre et de votre pompe de filtration est compatible avec la taille de votre piscine ?
  • Est-ce que vous laissez votre pompe de filtration en fonction suffisamment longtemps ?

La première chose à faire est de faire un gros lavage (backwash) du filtre. Regardez la couleur de l’eau qui sort en sortie d’évacuation si c’est possible, par le couvercle du filtre si il est transparent, ou sur le témoin qui se situe sur la vanne 6 voies.

Arrêtez le backwash dès que l’eau est bien claire. Faites un rinçage de 30 secondes avant de remettre sur la position filtration. Nettoyez bien également le préfiltre de la pompe de filtration.

La durée de vie du sable de filtration se situe entre 5 et 10 ans en fonction de l’entretien de l’eau de votre piscine. Vous devez vérifier la qualité du sable en ouvrant le couvercle du filtre et en inspectant le sable.

Si vous avez un doute, remplacez la masse filtrante par du sable neuf ou, encore mieux par du verre de filtration.

En observant les remous des buses de filtration et en mettant la main devant, vous pouvez vérifier que le débit d’eau est correct. Si vous constatez que celui devient faible, il est temps de nettoyer le filtre et la pompe. (faites le test quand votre filtre est propre, vous aurez ainsi une référence par la suite)

Lorsque que vous faites un chlore choc, vous devez faire fonctionner votre filtration 24h/24 pendant au moins 72heures, avec des nettoyages de filtres intermédiaires si nécessaire (vérifier la pression du filtre, et nettoyer si elle passe en zone rouge, ou si vous constatez que le débit au niveau des buses de refoulement devient faible).

En temps normal, il faut faire fonctionner la filtration sur une durée égale à la température de l’eau divisée par deux. (Par exemple, si la température est de 26°, faire fonctionner 13 heures la pompe de filtration.) Au-delà d’une température de 30°, je recommande de faire fonctionner la filtration en continu.

Quatrième étape : les produits chimiques, type, qualité et quantité

Tout d’abord, je recommande d’utiliser des produits chimiques pour piscine de qualité.

Ils sont plus chers à l’achat, mais acheter des produits bas de gamme est une fausse économie car ils sont moins concentrés et contiennent beaucoup plus d’adjuvants plus ou moins recommandables.

Plusieurs marques sérieuses sont sur le marché. Je recommande les produits Bayrol, mais les produits HTH, Mareva, Océdis et Gache Chimie sont de très bonne qualité.

Le type de produits à utiliser pour réussir son “choc”

Le produit de base est le chlore choc. C’est lui qui va « oxyder » les algues et les détruire. Si votre taux de stabilisant est un peu haut ou si vous utilisez un électrolyseur du sel, utilisez du chlore choc non stabilisé.

Bien sûr, il faut que votre pH soit réglé à environ 7- 7.2 max.

Pour augmenter l’efficacité du chlore, vous pouvez utiliser un anti-algues (algicide). Ce produit attaque les algues en les « perforant » et augmente ainsi l’efficacité du chlore qui pourra les pénétrer et les éliminer plus facilement. Ceci réduit la dose de chlore nécessaire et permet de traiter un plus grand nombre d’algues.

Cas particulier, l’algue moutarde, voir notre guide sur le traitement de l’algue moutarde.

Pour accélérer la limpidité de l’eau, et si vous avez un filtre à sable, vous pouvez également utiliser du floculant. Ce produit « colle » les petites particules entre elles et du coup, celles-ci sont mieux retenues dans le filtre. L’eau devient claire beaucoup plus rapidement.

Si vous êtes très pressés (journée piscine ou maison louée), vous pouvez utiliser de l’oxygène actif. C’est un produit très puissant et rapide. De plus, il agit même lorsque que la piscine contient trop de stabilisant. C’est parfois un produit miracle qui éclaircit l’eau en quelques heures, et peut sauver une journée piscine.

L’inconvénient, est que vous ne pourrez par la suite plus lire le taux de chlore de votre piscine pendant 2 à 3 semaines et qu’il est incompatible avec un électrolyseur. (ce produit est interdit dans le piscines publique pour cette raison)… Mais bon, en cas d’urgence, ça peut servir !!

La quantité de chlore choc à utiliser :

Si les autres paramètres sont bons (au moins le pH et le taux de stabilisant) il va falloir bien doser les produits de traitement pour traiter l’eau.

En effet,  pour que le traitement choc soit efficace, il faut que la quantité de chlore soit suffisante pour tuer toutes les algues. Il faut atteindre le “break point” pour réussir.

Si votre piscine est vraiment verte, n’hésitez pas à monter le taux de chlore à 10ppm. Les indications du fabricant vous permettront de calculer la dose nécessaire en fonction du volume d’eau. (Parfois, il faut doubler les prescriptions initiales).

En règle générale, lorsque que la piscine est dans un état à peu près correct, respectez les doses indiquées sur l’emballage !!

Peut-on se baigner dans une piscine verte ?

Bien que la plupart des algues ne soient pas dangereuses il n’est pas recommandé de se baigner dans une piscine avec des algues vertes.

Certaines algues peuvent être pathogènes, mais surtout, ce sont les bactéries et des micro-organismes qui peuvent se développer dans une eau qui n’est pas désinfectée.

C’est pour cette raison qu’il faut éviter de se baigner tant que les conditions de désinfection ne sont pas respectées.

Combien de temps faut-il attendre pour se baigner après un chlore choc ?

Il est recommandé d’attendre au moins 12 heures avant de se baigner. L’idéal est de faire la chloration choc le soir afin que le traitement se fasse dans la nuit.

De plus, la nuit, le chlore ne sera pas “grillé” par les UV du soleil et sera totalement disponible pour les algues vertes.

Dans tous les cas, il faut vérifier à nouveau le taux de chlore avant d’autoriser les baigneurs à retourner dans la piscine et il faut évidement que l’eau soit redevenu limpide.

Rappel des valeurs à maintenir en condition normale

  1. Le pH : entre 7 et 7.4
  2. Le taux de chlore : entre 2 et 3 ppm
  3. Le TAC : entre 80 et 150 ppm
  4. Le TH : le TH est propre à votre eau, généralement on ne tente pas de le modifier mais on s’adapte à lui à l’aide de la balance de Taylor
  5. Le stabilisant : entre 20 et 40, c’est idéal. Dans tous les cas, il doit être inférieur à 75 ppm pour maintenir l’action désinfectante du chlore. Pensez à utiliser du chlore non stabilisé si besoin.

Rattraper une eau verte, le résumé

  1. Une piscine propre (nettoyage manuel)
  2. Un PH adapté (autour de 7)
  3. Une dose de chlore suffisante
  4. Algicide et floculant en complément
  5. Un système de  filtration efficace et qui fonctionne 24/24

Vérifiez le résultat, l’eau doit s’éclaircir

Normalement, vous devriez commencer à voir une transformation après 24 heures et l’eau devrait être claire après 48 heures, voire 72 heures Il est possible qu’elle devienne blanche ou laiteuse pendant un moment.

Ceci est dû aux algues mortes qui perdent leur couleur verte et troublent l’eau.

Dans tous les cas, laissez la filtration en continu pendant 3 jours.

Vous devrez faire un nettoyage de finition et reprendre le traitement hebdomadaire normal de l’eau avec du chlore lent.

Essayez maintenant d’agir dès que vous constatez une eau trouble, sans attendre qu’elle soit verte… (plus facile à dire qu’à faire bien sûr !!)